Utilisation D'une Chanson De Luambo Par Beyoncé Les Héritiers De Franco Rassurent

Dans une vidéo publiée sur Instagram, Beyonce a rendu public le making off de son film dont le titre est « Black Is King». Dans celle-ci, la chanson « Nga tembe eleka » du congolais Franco Luambo Makiadi pouvait être entendue dans le fond. Ce qui a poussé plusieurs congolais a réagir sur la toile. Si certains ont considéré celà comme un motif de se réjouir, d’autres ont estimé que la star américaine n’a pas respecté les règles en matière de droits d’auteur.

C’est à cette dernière tendance que Emongo Luambo a tenu à répondre en annonçant que toutes les œuvres de Franco Luambo était protégées et que Beyoncé n’avait rien fait d’illégal en utilisant cette chanson.

« Ce n’est pas pour la première fois qu’une œuvre de notre défunt père soit remixée ou exploitée à Kinshasa où à travers le monde. Tous les musiciens qui les exploitent sont dans les normes. Je comprends qu’il y ait trop de bruits avec Beyoncé. C’est sûrement parce qu’elle vraiment énorme. Que mes compatriotes se calment. La bonne procédure a été respectée », a-t-il dit.

En 1972, Franco Luambo avait créé son propre label qui porte le nom de « Les Éditions Populaires». C’est ce label qui assure l’édition et la distribution internationale de toutes les œuvres de cette icône de la rumba congolaise.

« Il n’y a rien à craindre. Toutes les œuvres de Franco Luambo Makiadi sont protégées depuis plusieurs années. Notre maison d’édition basée en Europe gère tout ça dans le calme et en suivant les normes établies », conclut-il.

Moïse MAKANGARA / Allokinculture

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici